Le projet

La logopède assure le développement du projet dédié aux enfants d’origine étrangère atteints de troubles du langage.

L’action intègre :

  • L’aménagement d’un espace public logopédique, local de permanences logopédiques inscrit durablement sur le quartier Amercoeur Longdoz (rive droite de la Meuse)
  • La détection des troubles du langage chez les enfants migrants et leur gravité, la mise en place de dispositifs visant à pallier ces handicaps (avec les parents).
  • La construction d’un outil spécifique qui permette aux enfants de personnes migrantes de se sentir valorisés dans leur démarche d’apprentissage et réduire la ségrégation dont ils font l’objet.
  • La promotion des outils pédagogiques créés en formation et appropriés aux troubles du langage présents chez les enfants des personnes migrantes auprès de l’Université de Liège et des instances académiques compétentes.

HOCUS POCUS!

Qui ?

… s’adresse en extrascolaire à des enfants non francophones fréquentant  les classes de maternelle et de primaire.

Pourquoi ?

… pour lesquels l’observation de difficultés de communication ont pu être mises en évidence.

Quoi ?

… vise à entreprendre une démarche logothérapeutique basée sur des prises en charge tant individuelles que collectives de l’enfant.

Comment ?

  1. En visant une étroite collaboration entre les instituteurs, les animateurs d’ASBL, parents de l’enfant et le logopède au sein d’un espace public logopédique permanent sur la rive droite de la Meuse à Liège ;
  2. En utilisant différents canaux communicatifs (le conte, l’expression, les jeux de langage, la réalisation d’un génogramme de la famille de l’enfant, rédigé par celui-ci et, si nécessaire, en compagnie de ses parents.

Pour quoi ?

  1. Pour prévenir des difficultés, voire une impossibilité à lire et à comprendre un texte à l’âge adulte ;
  2. Pour éviter les stigmatisations consécutives à une situation d’illettrisme : marginalité, exclusion sociale, discriminations, préjugés…

FINALITÉS VISÉES

Hocus Pocus est un Espace Publique Logopédique dotés des matériaux logopédiques spécifiques à partir desquels nous pouvons :

  • établir des liens de sens afin de dégager des réseaux de significations communes entre les histoires de là-bas et d’ici véhiculées par le conte ;
  • affiner ses facultés de compréhension ;
  • enrichir ses connaissances lexicales ;
  • travailler les composantes morphologiques et syntaxiques du langage ;
  • affiner son métalangage, à savoir sa connaissance concernant la construction du langage ;
  • sensibiliser l’enfant aux éléments prosodiques et aux contours intonatives du français ;
  • exercer la perception auditive de l’enfant aux sons du français ;
  • amener l’enfant à dire et à se dire à travers l’exploitation de ses ressources personnelles – implémenter un site internet avec leurs créations numériques.
  • permettre aux parents de l’enfant de prendre une place dans la démarche thérapeutique ;
  • former les animateurs extrascolaires à l’usage d’outils logopédiques dans le cadre de leur pratique en ASBL/secteur informel.
  • créer, de cette façon, un environnement favorable et bienveillant dans lequel parents, animateurs extrascolaires et enfants se voient amenés à collaborer et à s’entraider, dans un souci d’apprentissage commun de la langue ;
  • œuvrer pour une volonté d’acceptation et de valorisation positive de la langue et culture d’origine ;
  • permettre à l’enfant de devenir acteur de son langage ; Notamment à travers l’utilisation du conte comme outil d’intervention spécifique.
  • favoriser l’élaboration d’une pensée structurée vouée à l’élaboration d’un discours construit, verbalisé et doué de sens.

Personne de contact : Didier Van Der Meeren au 04/232.02.92